Le Royaume des mères, les miennes, les vôtres

Trier les photos de famille pour trouver « mes mères », cela a éveillé mes souvenirs d’enfance. J’ai alors créé une boite, une sorte de nid, pour y glisser mes dessins. J’ai dessiné les miennes puis j’ai demandé à des amis de m’envoyer des photos où mère et enfant sont présents; et d’y joindre quelques mots-souvenirs en rapport avec l’envoi. Beaucoup m’en ont confié pour les dessiner et les coucher dans ma boite.

Rien que l’observation des images reçues a été passionnante.

En fonction des envois, j’ai composé, et parfois deviné, une partie des silhouettes. J’ai décrypté les gestes, la position des mains sur les petites photos anciennes. Je suis entrée en relation avec les regards comme si j’étais le photographe.
J’ai été touchée par une grand-mère magnifique qui ne semble déjà plus être parmi nous, par une maman trop tôt disparue, par celle qui rapetisse, ou la grand-mère perdue deux fois. Je me suis sentie invitée dans l’intimité des familles.

« Les vôtres » sont aussi devenues les miennes. Merci à tous ceux et celles qui m’ont fait confiance.

Annie Gaukema

  • Le livre reliure japonaise est un fac-similé de la boîte qui contient les dessins originaux.